Val d’Europe : des projets d’infrastructures au service de la qualité de vie

27 janvier 2016

Val d’Europe est un territoire à la croissance atypique, inscrit dans le cadre d’un Projet d’Intérêt Général (PIG). Sur un périmètre foncier de 2 230 hectares concernés par la Convention de 1987, dont la moitié a été développée, ce territoire  abrite des logements, des bureaux, un parc d’entreprises, une gare TGV, un pôle de commerces composé du Centre Commercial Val d’Europe et de La Vallée Village Outlets de grandes marques), le tout aux portes de la 1ère destination touristique européenne. Sur un site aussi fréquenté, le réseau d’infrastructures, de voiries et d’équipements de transports est déterminant. Julien Carrard, Responsable Développement Infrastructures et Transports à Real Estate Development by Euro Disney, passe avec nous en revue les projets structurants des transports des années à venir.

Pour Julien, l’anticipation des besoins en infrastructures du territoire est au cœur de son travail au quotidien. En effet, lors de l’élaboration des plans d’urbanisation de Val d’Europe, son équipe travaille de concert avec l’aménageur public (EPA FRANCE) et le SAN du Val d’Europe (nouvellement renommé « Val d’Europe Agglomération ») pour définir les grands axes de circulation, les réseaux de transport, les besoins d’assainissement et le flux des énergies avant le développement de chaque nouveau projet, qu’il soit résidentiel, tertiaire ou touristique. La 4 ème phase de développement du Val d’Europe, signée à l’automne 2014 avec les pouvoirs publics, a donné le coup d’envoi  pour de nombreux projets.

Les routes redimensionnées

Le territoire a accueilli en 2015  plus de 37 millions de visiteurs partagés entre Disneyland Paris avec  15 millions de visiteurs, sans compter les 16 millions du  centre commercial Val d’Europe et les 6, 5 millions de visiteurs de La Vallée Village. Pour faire cohabiter un nombre grandissant de touristes et une population locale elle aussi en expansion, les infrastructures doivent être redimensionnées.

Des voiries doublées, pour une circulation plus fluide sur l’avenue Robert Schuman et l’avenue Hergé

Dans le but de fluidifier la circulation, il est prévu de doubler d’ici 2017 les voies de l’avenue Robert Schuman, en créant un nouveau carrefour qui permettra d’accéder à l’avenue Goscinny (desservant la gare routière, RER et TGV ainsi que certains hôtels Disney) sans feu de croisement. Le nouveau quartier d’inspiration  « Art Déco » qui se construit actuellement dans le Quartier des Studios à Chessy, sera aussi l’occasion de doubler les voies de l’avenue Hergé, et ce à partir de 2019.

plan 1

Une nouvelle bretelle depuis l’A4 desservira Villages Nature

Parmi les autres grands projets de voiries, citons la modification de l’échangeur 14 sur l’A4 pour desservir en plus des Parcs Disney, le Ranch Davy Crockett et Villages Nature Paris. Ces travaux seront suivis de la création d’un pont enjambant l’A4, qui permettra de relier directement ces trois pôles touristiques.

L’accès sera facilité à la gare de Marne-la-Vallée Chessy

Le succès instantané du service Oui-Go, lancé en 2013 par la SNCF, a impacté les flux de circulation en direction de la gare de Marne la Vallée Chessy.

« La route d’accès actuelle combine les bus locaux, les véhicules personnels des visiteurs en transit, les autocars qui desservent les parcs à thèmes, les taxis… Nous arrivons à un niveau de circulation qui n’est plus adapté aux infrastructures de 1992. Les travaux déjà engagés vont permettre de faciliter les accès, notamment à la gare, pour décongestionner  toute l’avenue Goscinny. Les voies bus et automobiles vont être dissociées, l’accès au dépose-minute va être revu, limité, et selon votre destination, des voies distinctes selon l’usage. Un affichage dynamique permettra de connaître en temps réel les places disponibles au parking et à la dépose-minute pour éviter les stationnements qui saturent la zone. Dès 2016, les premiers effets positifs se feront ressentir » explique Julien.

plan 2

Grands travaux pour la gare routière

Elle aussi très fréquentée, la gare routière de Marne-la-Vallée Chessy (gare routière Nord) sera agrandie, avec une mise en service début 2017, pour accueillir des flux d’usagers toujours plus importants. Cette extension sera construite sur un espace vert encore disponible, ce qui portera à 23 le nombre de postes à quai, contre 14 à ce jour. Les travaux doivent commencer en juin.

Réalisation d’un pôle transport sud

En 2017, cette gare sera désenclavée grâce à la création d’une gare routière annexe au sud de l’esplanade des Passagers du Vent. Début 2017, certains bus locaux déposeront désormais leurs passagers au rond-point du Disney Village, grâce à la création de 3 quais proximité du parking Vinci (nouvelle dénomination Indigo). L’agrandissement de la gare routière Sud avec 8 postes quais supplémentaires sera réalisé fin 2017 concomitamment avec la réalisation  d’une sortie sud de la gare RER qui permettra aux usagers d’accéder aux quais sans traverser l’espace touristique. Ici encore, un travail de concertation et d’études préliminaires est mené en ce moment avec la RATP et les équipes Disney.

Val d’Europe : 1er Hub TGV de France

Un nouvel accès TGV pourrait également voir le jour à cet emplacement d’ici la fin de la décennie en partenariat avec la SNCF compte tenu de la fréquentation croissante des usagers qui est passée de 2,6 millions en 2010 à 4,5 millions en 2015. Rappelons que la gare de Marne-la-Vallée Chessy, est le 1er hub TGV de France, grâce à un solide réseau de transports et une connexion au TGV Est Européen vers Bruxelles, Amsterdam, Cologne et  à l’Eurostar pour Londres.

L’amélioration du RER A pour une plus grande qualité de service

La ligne du RER A est la plus fréquentée d’Europe avec 1,1 million de passager par jour. Le schéma directeur du RER A, voté en 2012, a pour but de renforcer les performances de la ligne, d’améliorer la gestion des situations perturbées et sa qualité de service. Grace à celui-ci, plusieurs actions sont menées, telles que le renouvellement des rames et la création d’une arrière-gare technique au niveau du terminus Marne-la-Vallée Chessy. Grace à cet ouvrage, le nombre de train sera en augmentation et la fréquence pourra passer en heure de pointe de 6 à 18 trains/h au plus tard en 2022.

Val d’Europe, c’est déjà demain

Avec 60 000 habitants pour 60 000 emplois sur le Val d’Europe d’ici 2030, les besoins d’infrastructures sur le secteur continuent de croître. Parce que ce secteur est l’un des plus dynamiques en France en terme de développement, les architectes et urbanistes de Real Estate Development, soutenus par les équipes de Julien Carrard, dessinent dès à présent la ville de demain, et même d’après-demain. Une vision et des projets ambitieux que nous ne manquerons pas de partager ici dans le futur.

team infra

Retour vers les actus