Nouvel hôtel B&B à proximité de Disneyland Paris : rencontre avec le responsable de l’urbanisme et de l’architecture

4 février 2016

Le style du Val de France

Pour créer le « style » du Val de France au début des années 2000,  Bernard et son équipe dédiée au programme touristique ont plutôt cherché ici une cohérence de style avec les grandes bâtisses de la région. Les 4 hôtels que l‘on trouve au Val de France s’inspirent des grandes fermes de la Brie, des Commanderies de l’Est du 77, de petits manoirs ou grandes demeures de propriétaires terriens… Cette fois, ce sont les abbayes de la région qui ont servi de référence lors du développement du B&B, un hôtel de 400 chambres de catégorie économique, qui vient renforcer un pôle d’hôtels associés qui comportera 2200 chambres à terme.

bbarchiA l’issue d’un concours mené en collaboration entre le groupe Euro Disney, Legendre Immobilier et B&B, c’est le cabinet d’architecte ARCAS, Maurice Culot  qui a été retenu. Historien de l’architecture et écrivain dans l’âme, ce dernier a soigné l’authenticité de son architecture en inscrivant le bâtiment dans un scénario historique  et son évolution dans le temps s’inspirant du site géographique. Selon ce récit, les origines de l’hôtel remonteraient au XIIème siècle, quand des moines défricheurs fondent une ville nouvelle (aujourd’hui  Magny-le-Hongre) et entament la construction de l’abbaye St Victor, un choix motivé par la présence d’un ru qui alimente des étangs à proximité. Au XIIIème siècle des moines de Saint-Maur fondèrent à leur tour un établissement sur le site. Au fil des siècles et du travail de la communauté, l’abbaye aurait connu des adjonctions comme un palais abbatial converti en dortoirs et des jardins dessinés dans le goût de Le Nôtre, avant de tomber en ruines à la Révolution française. En 2013, B&B acquiert les bâtiments pour y implanter un hôtel.

L’authenticité

Fidèle à cette histoire, l’architecture de l’établissement s’inspire d’abbayes diverses comme Fontevraud, Escaladieu, Valloires, Fontenay, Saint Colomban ou encore Royaumont. Les architectes ont été attentifs à l’authenticité de leurs évolutions à travers les siècles pour retranscrire le style du B&B. Les espaces communs et les intendances tiennent donc compte du thème retenu : la réception est au rez-de-chaussée de l’ancien palais abbatial, alors que le restaurant occupe l’emplacement de l’ancien réfectoire et conserve l’esprit et la forme des premiers sanctuaires en charpente de bois. Les chambres sont installées dans les anciens bâtiments des moines. Les jardins évoquent librement l’art paysager du temps de l’abbaye : jardins à la française, vergers, enclos des simples, alignement d’arbres fruitiers. Avec cet hôtel, Maurice Culot achève également sa vision imaginée des années plus tôt pour le lot résidentiel mitoyen, « les portes de l’imaginaire » dont il fut également l’architecte pour le promoteur Kaufmann & Broad.

IMG_3334
L’hôtel B&B s’est donc développé selon une trame historique qui s’applique à l’ensemble de Val d’Europe. Cette démarche proposée par Bernard Durand Rival et son équipe vise à réaliser un urbanisme de contexte cohérent et de qualité pour l’ensemble du Val d’Europe. L’exemple de l’hôtel  B&B prolonge parfaitement le quartier résidentiel de Magny-le Hongre, tout en proposant aux clients de l’hôtel  un cadre de vie agréable et dépaysant.

une actu B&B

« Par sa taille, son esthétique et son souci d’authenticité, cet hôtel B&B se veut véritablement différenciant et  témoigne d’une ambition unique pour cette gamme d’établissement. En cas de succès, nous avons déjà prévu avec les partenaires une possibilité d’extension, car l’hôtel est construit sur un terrain plus grand que nécessaire » commente Bernard Durand Rival en charge de l’urbanisme et de l’architecture d’Euro Disney.

Retour vers les actus